0
No products in the cart.

Diégo Artu s’engage avec le Vannes Olympique Club

Diégo ARTU, latéral droit de 22 ans s’engage avec le Vannes Olympique Club. Formé au Stade Lavallois et passé notamment par les Voltigeurs de Châteaubriant, le natif de Laval a été conquis par le projet du Vannes OC.

 

Bonjour Diégo et bienvenue, 

 

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

« Je m’appelle Diégo ARTU et j’ai 22 ans (1999).

J’ai commencé le football à l’US Méral Cossé. Par la suite, j’ai rejoint le centre de formation du Stade Lavallois MFC où j’ai gravi les échelons jusqu’en National 3. Je m’entraînais avec la National 1. J’ai décidé d’aller en Loire Atlantique prendre mon indépendance à Châteaubriant en National 3. Puis, j’ai connu la montée en National 2 l’année dernière. De mon temps libre, je passe pas mal de temps avec mes amis, ma famille, ma copine ou sur Netflix. Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu’un de très joyeux »

Tu jouais jusqu’à présent aux Voltigeurs de Châteaubriant en National 2 ; pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre le Morbihan ?

« Le projet me plaît énormément. Les infrastructures, le club, la ville, tout est réuni pour passer une bonne saison. J’ai rencontré les deux coachs, Pierre TALMONT et Sullivan COPPALLE et leurs discours m’ont tout de suite séduits. J’ai hâte de commencer cette nouvelle aventure. »

Que connais-tu de la ville de Vannes et du Vannes Olympique Club ?

« Je ne vais pas vous mentir, c’est la première fois que j’allais à Vannes lors de la signature. J’ai découvert cette ville et elle m’a beaucoup plu. Le stade et son emplacement sont vraiment top.

Bien évidemment, je regardais déjà le VOC quand il était en Ligue 2. C’est un club qui n’a d’ailleurs pas sa place en National 2. »

Connais-tu des joueurs du VOC ?

« Oui, je connais très bien le capitaine Erwan QUINTIN. J’ai longuement échangé avec lui avant de venir. C’est un joueur que je regardais quand j’étais jeune en tribune au stade Francis-Le-Basser, tout comme le coach d’ailleurs (rires). J’ai aussi eu Sullivan COPPALLE comme préparateur physique à Laval. Connaître les trois a conforté mon choix de rejoindre le Vannes Olympique Club. »

Quelles sont tes ambitions en nous rejoignant ?

« Mes ambitions personnelles sont bien évidemment de donner le meilleur de moi-même, mouiller le maillot comme on dit et puis d’enchaîner les bonnes performances.

Collectivement, ça va être d’atteindre les objectifs fixés par le club. »

Peux-tu nous raconter une anecdote footballistique te concernant ?

« En avril dernier, nous avons joué contre la Ligue 1 de Montpellier HSC avec les Voltigeurs de Châteaubriant (National 2) en Coupe de France. Lors de notre séance vidéo, on parlait d’Andy Delort, de Gaëtan Laborde, de Vitorino Hilton… ça surprend toujours. Je savais que j’aurais eu Stephy Mavididi sur mon côté et que ses statistiques étaient surprenantes. Je ne le connaissais pas, j’ai donc regardé sur FIFA et j’ai vu qu’il était noté 90 de vitesse… À sa première accélération dans le match j’ai tout de suite compris : FIFA n’a pas menti. »

As-tu un message pour les supporters du VOC ?

« Je suis très heureux de rejoindre le Vannes OC. J’ai hâte de rencontrer les joueurs, le staff, les supporters mais aussi les bénévoles. Ensemble allons atteindre les objectifs. À très vite. »

 

Merci Diégo.

Laisser un commentaire