0
No products in the cart.

Lucas Daury s’engage avec le Vannes Olympique Club

Lucas DAURY, milieu de terrain offensif de 25 ans s’engage avec le Vannes Olympique Club. Passé notamment par le Valenciennes Football Club, l’Union Sportive Boulogne Côte d’Opale, le Club Sportif de Sedan Ardennes, l’Union Sportive Quevilly-Rouen Métropole, le Gazélec FC d’Ajaccio, le natif de Harfleur (Normandie) a été conquis par le projet du Vannes OC.

 

Bonjour Lucas et bienvenue, 

 

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

 « Je m’appelle Lucas DAURY, j’ai 25 ans (né en 1995) et je suis milieu de terrain offensif. J’ai commencé le football très jeune à la Berrichonne de Châteauroux. Ensuite, j’ai passé six ans en centre de formation : trois ans au Havre Athlétic Club et trois ans au Valenciennes Football Club où j’ai pu connaître mon premier match en professionnel. Après, j’ai passé deux ans à Boulogne-sur-Mer, un an à Sedan, ensuite deux ans à Quevilly-Rouen et un an à Ajaccio. J’arrive donc en provenance du Gazélec Ajaccio. »

Tu jouais jusqu’à présent au Gazélec d’Ajaccio en National 2 ; pourquoi avoir fait ce choix de rejoindre le Morbihan ?

« Il me restait un an de contrat au Gazélec d’Ajaccio mais je voulais trouver un autre projet. J’ai reçu l’appel du coach Pierre TALMONT, le projet du club m’a tout de suite plu et sa façon de voir les choses également, j’ai donc tout de suite sauté sur l’occasion. Le Vannes Olympique Club est un bon club avec un bon projet. C’est aussi un club qui a eu un passé dans des divisions supérieures et qui mérite aujourd’hui de les retrouver. »

Que connais-tu de la ville de Vannes et du Vannes Olympique Club ?

 « Honnêtement, je ne connaissais pas du tout la Bretagne mise à part le fait d’avoir joué quelquefois contre des équipes bretonnes. Mais, la ville en elle-même je ne la connaissais pas du tout. Je suis venu signer mon contrat avant-hier et j’ai profité de l’occasion pour rester ici deux jours. On m’en avait dit que du bien et je suis agréablement surpris. Vannes est une ville chaleureuse et très mignonne avec son petit port, les gens sont très accueillants… Je suis très heureux et je pense qu’il y a tout pour passer une bonne saison que ce soit d’un point de vue sportif avec le club en lui-même et ses infrastructures ou d’un point de vue du cadre avec la ville de Vannes qui est très charmante.

J’ai toujours été fan de football donc je suivais le Vannes Olympique Club à l’époque où il évoluait en Ligue 2. Ils avaient d’ailleurs fait une bonne saison et un super parcours en Coupe, et si je me souviens bien ils avaient perdu en finale. C’est un club connu dans le football français et qui doit, à l’avenir, jouer dans les divisions au-dessus. Le VOC n’a pas sa place en National 2. »

Connais-tu des joueurs du VOC ?

« Non, je ne connais aucun joueur. Alexis ÉBRARD m’a gentiment envoyé un message sur les réseaux sociaux pour me souhaiter la bienvenue. Il savait que j’allais signer. C’est très sympa de sa part. Mais sinon non, je ne connais aucun joueur. Je suis très sociable donc je pense qu’il n’y aura aucun souci. Je suis pressé de les rencontrer pour commencer une nouvelle saison avec eux. »

Quelles sont tes ambitions en nous rejoignant ?

« Je pense que mes ambitions sont un peu à l’image du club. Je pense que le club a envie de retrouver les niveaux supérieurs et comme j’ai joué en National mon objectif est de retrouver ce championnat avec le VOC. D’un point de vue collectif, pourquoi ne pas jouer la montée en fin de saison et faire la meilleure saison possible avec le groupe. D’un point de vue individuel, ça va être d’essayer de montrer mes qualités, de me fondre dans le collectif le plus possible et de faire le plus de passes décisives et de marquer le plus de buts possibles. »

Peux-tu nous raconter une anecdote footballistique te concernant ?

« J’en ai une qui est assez sympa oui. À Valenciennes, à 18 ans, la dernière année où j’y étais, je faisais la reprise avec la formation. Au bout d’une semaine de reprise avec la formation, j’ai fait un match amical avec les professionnels contre une équipe de D1 belge. À ce match-là j’ai marqué et suite à ça j’ai été appelé dans le groupe professionnel du Valenciennes Football Club, le week-end d’après pour le premier match de championnat en Ligue 2.

C’était mon premier match en professionnel, à 18 ans, et ce qui est drôle c’est que c’était contre le Gazélec d’Ajaccio, contre l’équipe dans laquelle je jouais la saison dernière. »

As-tu un message pour les supporters du VOC ?        

« Je suis très heureux de rejoindre le Vannes Olympique Club. Je suis très impatient de fouler la pelouse du Stade de la Rabine. J’espère que vous serez nombreux à venir nous soutenir cette saison. »

 

Merci Lucas.

Laisser un commentaire