0
No products in the cart.

Bruno Lantrin, nouvel entraîneur de l’équipe réserve du Vannes Olympique Club

Bruno Lantin rejoint le Vannes Olympique Club en tant qu’entraîneur principal de l’équipe réserve du club, qui évolue au niveau Régional 1.

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes, s’il te plaît ?

« Je m’appelle Bruno Lantrin. Je travaille sur les voies navigables de la région Bretagne. Je suis aussi papa d’un grand garçon de 30 ans. »

Quel a été ton parcours de joueur, puis d’entraîneur ?

« Je vais abréger mon parcours joueur sinon cela risque d’être trop long. En jeune, j’ai été au Ploërmel FC, puis au Stade Rennais pendant 2 ans, ensuite à la Mélécienne de Plumelec, aux Léopards de Ploërmel, au Véloce Vannetais ensuite, et enfin, au Vannes Olympique Club.

En tant qu’entraîneur : j’ai débuté à l’Elvinoise Football en 2003 où j’y suis resté 9 ans. On a commencé au niveau PH et nous avons fini en DH. Ensuite, je suis allé au Carnac Football Club, à l’US Montagnarde, au Auray FC, à la Saint-Colomban de Locminé avec Pierre TALMONT (où j’étais coach de la réserve pendant 3 ans). Puis, je suis retourné à Auray pendant 2 ans. Et pour finir, au Vannes Olympique Club pour la saison 2021-2022. »

Que connaissais-tu du Vannes Olympique Club avant de venir au club ?

« J’y ai connu mes meilleures années au VOC sur le plan sportif, quatre très belles années. J’étais au club au début lors de la création du Vannes Olympique Club suite à la fusion du Véloce Vannetais et du FC Vannes. La première année de championnat, on a terminé champions de CFA 2. L’année suivante, on a fait une bonne année en CFA avec un 32ème de finales de Coupe de France contre l’ESTAC de Troyes qui était en Ligue 1. La troisième année était une super avec un huitième de finale de Coupe de France contre l’AJ Auxerre au Stade de la Rabine, devant 10 000 personnes. Avant ce tour, on avait éliminé la Ligue 2 du FC Lorient. Que de belles années ! Et puis cerise sur le gâteau, les trois voyages en Outre-Mer en Coupe de France : Tahiti, Martinique, Guadeloupe, le tout soldé par trois victoires. Meilleur souvenir avec une équipe de copains très soudés !

D’ailleurs, pour la petite anecdote, avec les joueurs de l’épopée, on se voit tous les ans.

Je connais donc le Vannes Olympique Club depuis sa création et c’est symbolique pour moi de revenir au VOC aujourd’hui, d’être le coach de la réserve et de travailler avec mon ami Pierre (TALMONT). »

 Qu’est-ce qui t’as amené à y venir ?

« Tout cela, les valeurs du club, son histoire, mes belles années… Dès qu’il a été nommé manager général du Vannes Olympique Club, Pierre (TALMONT) m’a proposé de prendre la R1 et je n’ai pas hésité une seule seconde. J’avais tout de même une histoire avec le VOC et, au vu de ses infrastructures, le projet du Président Maxime RAY… la proposition était ambitieuse et intéressante et c’est ce qui a fait que j’ai accepté le change. J’espère qu’on fera de belles choses tous ensemble. »

 Quels sont tes objectifs à court et à long terme en tant que coach de l’équipe réserve ?

« En tant que coach de l’équipe réserve, on va avoir un groupe extrêmement jeune donc ça va être d’une part de finir leur formation afin qu’ils prennent un peu plus de maturité dans le jeu. Les niveaux « jeunes » et « séniors » sont totalement différents. Également, de les faire progresser au maximum et pourquoi pas de les faire jouer en National 2 par la suite. On verra bien ensuite mais si jamais l’équipe première accède au niveau National, il faudra sûrement faire monter l’équipe réserve en National 3. Nous ne sommes pas rendus là et pour l’instant ce n’est pas notre objectif. Néanmoins, je suis un compétiteur et si je joue le championnat ce n’est pas pour jouer le bas de tableau. »

 Un petit mot pour tes futurs joueurs ?

« En plusieurs mots : travail, humilité et compétitivité. »

 Un dernier pour la fin ?

« On a tous hâte de retrouver les terrains et surtout avec beaucoup de supporters. Nous avons besoin de vous et de votre soutien pour arriver à atteindre nos objectifs. »

Laisser un commentaire